Trekking au Népal

Retrouvez toute l'actualité sur le site MaNews

Trekking au Népal

Voyages et vols
Partager

3.3 / 5

La note des lecteurs

Trekking au Népal
Les chaînes de l'Himalaya traversent plus de cinq pays, soit une distance de plus de 2 500 km. Un long périple dont le Népal constitue une halte sublime.
 

Les chaînes de l'Himalaya débutent au Pakistan pour se terminer au Tibet. Délimitées à l'ouest par la vallée du fleuve Indus et à l'est par celle du Brahmapoutre, elles passent par le Bhoutan, la Chine, l'Inde, le Népal et le Pakistan. Pour les amateurs de trek, c'est le paradis puisque la région abrite les plus hautes montagnes du monde, soit les quatorze sommets qui culminent à plus de 8 000 mètres d'altitude, dont le mont Everest, le plus haut de tous. Accroché au flanc sud, le Népal est situé à peu près au centre de la chaîne et bénéficie d'un relief extrêmement diversifié : plaine au sud, moyennes montagnes et vastes plateaux au centre, hautes montagnes au nord. Comment s'y rendre ?

Les démarches administratives. Avant toute chose, il vous faudra un visa pour entrer au Népal. Ensuite, selon le trek que vous prévoyez, vous allez peut-être avoir besoin d'un permis de trekking. Sachez qu'il n'est plus requis pour les treks les plus populaires comme le camp de base de l'Everest, la vallée de Gokyo, le tour de l'Annapurna ou encore la région de Langtang. A l'opposé, un permis doit être obtenu pour certaines régions désignées Restricted Areas (Dolpo, Mustang, Kangchenjunga, Mugu, Jumla, Nar, Phu, Nangpa La). Il n'est octroyé qu'aux personnes voyageant en groupe sur les circuits de ces régions. Si vous partez avec une agence, c'est elle qui s'occupe habituellement de cette formalité. Sinon, prévoyez une journée pour obtenir le permis au Bureau de l'Immigration à Katmandou. De plus comme certains circuits de trekking sont situés dans un parc national ou Conservation Area, il faut un permis d'accès. C'est le cas du Sagarmatha National Park pour le trek au camp de base de l'Everest, de l'Annapurna Conservation Area Project pour le trek de l'Annapurna, du Manaslu Conservation Area Project pour le trek du Manaslu (voir sur tous ces points le cahier pratique du site Zone Himalaya).

Quand partir ? L'Himalaya est vaste et la meilleure période au regard de la météo dépend de la zone considérée. Alors que pour le Ladakh, le moment le plus favorable est de juillet à août, il est au Népal d'octobre à novembre. Toutefois bon nombre de treks s'effectuent entre avril et mai... Ce qui n'est pas une mauvaise période, même si le ciel est plus nuageux qu'à l'automne.

Quels vaccins ? Aucun n'est obligatoire pour entrer au Népal. Mais certains vaccins sont fortement recommandés pour lutter contre l'hépatite A, la méningite, la typhoïde, la poliomyélite et le tétanos.

Idées de trekking. Le haut Himalaya du Népal regorge de grands espaces vierges dominés par les plus hauts sommets du monde. La région de l'Everest en compte quatre à elle seule : le Cho Oyu, le Lhotse, le Makalu, et bien sûr l'Everest. Ils sont parfaitement visibles du sommet du Kala Pattar, un "petit" pic de 5 600 mètres formant un belvédère à quelques heures de marche du camp de base du monstre sacré. En-deçà de 5 000 mètres, des petits villages sont reliés les uns aux autres par un réseau de sentiers et de pistes caravanières. Ce sont d'ailleurs ces sentiers qu'empruntent les trekkers pour rejoindre l'Everest, le Mustang, l'Annapurna...

Pour des idées de trekking vert avec logement chez l'habitant, voir à cette adresse ou ici

Fatima Rougi, journaliste - auteure du blog DailyRougi

Partager

3.3 / 5

La note des lecteurs

Loading
Widgets MaNews