Madagascar loin des sentiers battus

MaNews, le journal à la carte

Madagascar loin des sentiers battus

Voyages et vols
Partager

3.5 / 5

La note des lecteurs

Madagascar loin des sentiers battus
Le tourisme solidaire se développe dans cette île qui fête cette année le cinquantenaire de son indépendance. L'occasion d'en savoir plus sur cette destination de rêve.

Si vous aimez la nature, Madagascar est sans aucun doute LE pays que vous devez absolument visiter. Cette île présente une palette de paysages d'une diversité prodigieuse : récifs de corail, plages de sable fin, allées de baobabs, jungle aquatique, savanes. La côte nord-ouest est protégée par une barrière corallienne. Le littoral oriental est une chaîne de falaises couronnées d'arbres géants. A l'intérieur, au nord, des cuvettes fertiles; au sud, une brousse d'épineux; au centre, des montagnes. Riche d'une biodiversité unique (5% des espèces animales de la planète), Madagascar est pourtant soumise à de fortes dégradations (déforestation par brulis, pollutions et climat). Pour préserver les richesses le l'île, l'écotourisme est sans doute la meilleure solution.

Dépaysement total assuré. L'association Tamadi propose ainsi des circuits d'une quinzaine de jours à la rencontre du monde paysan local. Selon le site internet de l'association, "Tamadi s'éloigne des sites touristiques habituels avec la volonté d'aller au-delà des clichés et du folklorisme. Tamadi et ses partenaires locaux font le pari de l'immersion en privilégiant l'utilisation des transports locaux et l'hébergement chez l'habitant." L'association se fixe comme objectif de promouvoir et faciliter les initiatives en faveur d'un tourisme associatif, responsable et solidaire. Elle a ainsi choisi de ne travailler qu'avec des partenaires locaux indépendants et autonomes, qui s'engagent pour améliorer les conditions de vie sur l'île. Il vous en coûtera de 680 euros pour un circuit de 15 jours à 795 euros pour 18 jours (hors billet d'avion). Lors de ces circuits vous circulerez en transport local (pirogue, bus public...), vous dormirez chez l'habitant, et vous ferez de nombreuses randonnées pédestres pour découvrir la faune et la flore malgache. Selon Geo, "malgré un confort rudimentaire, ces séjours chez l'habitant constituent un moyen privilégié de découvrir la culture locale et d'apprécier l'hospitalité des Malgaches."

D'autres sites proposent des circuits d'écotourisme : mosaïquemalgache.com, ou encore vision-ethique.com par exemple.                                                         

                                                          

 Fatima Rougi, journaliste - auteure du blog DailyRougi

Partager

3.5 / 5

La note des lecteurs

Loading
Widgets MaNews