Les vaccins de nos enfants

MaNews, le journal à la carte
Les plus lus
Les mieux notés

Les vaccins de nos enfants

Finance, Crédit, Immobilier, Droit et vie pratique
Partager

4 / 5

La note des lecteurs

Les vaccins de nos enfants
Les vacances sont finies et le retour aux bonnes habitudes n'est jamais facile. L'occasion pour MaNews de vous donner quelques informations sur les vaccins pour enfants.
 C'est vrai que le calendrier des vaccins peut apparaître comme un véritable casse-tête. Inutile de connaître leur nom par coeur. Renseignez-vous simplement chaque année sur la vaccination a effectuer en fonction de l'âge de votre enfant.

 

Pourquoi vacciner son enfant ? Les vaccins permettent de favoriser l'intégration de vos enfants en collectivité et de les protéger des maladies infectieuses et virales. Chaque année, 3 millions d'enfants seraient sauvés grâce à la vaccination.

 

Vaccins obligatoires. La Diphtérie, le Tétanos, la Poliomyélite, et la fièvre jaune (pour les personnes résidant en Guyane uniquement) sont des maladies pour lesquelles la vaccination est obligatoire. Le vaccin qui protège des trois premières maladies s'effectue autour de 2 mois. De nouvelles injections ont lieu dans les mois suivants. Des rappels sont à faire jusqu'à l'adolescence, vers 13 ans.

 

Certains vaccins ne sont pas obligatoires mais fortement recommandés. C'est notamment le cas du BCG qui protège de la tuberculose. De même, le ROR (contre la Rougeole, les Oreillons, et la Rubéole) s'effectue entre 12 et 15 mois.

 

 

Retard dans les vaccins. En vous référant au calendrier des vaccinations du site service-public.fr, vous constaterez peut-être un oubli ou un léger retard dans la mise au jour des vaccins de votre enfant. Pas de panique. Consultez votre généraliste. Il suffira de refaire les vaccins correspondant à l'âge de votre petit.

 

Partir à l'étranger. Enfin si votre enfant est amené à voyager dans des pays en zones tropicales, il est nécessaire de vérifier quels vaccins doivent obligatoirement être faits avant le départ. L'ensemble de ces informations est disponible sur le site du ministère de la Santé ou ici.

 

Natacha, rédaction MaNews

Partager

4 / 5

La note des lecteurs

Loading
Widgets MaNews